logo lymphcare

Quelles sont les causes du lymphœdème?

Lymphœdème primaire et secondaire

Il existe deux types de lymphœdème – primaire et secondaire. Les deux types concernent  les vaisseaux lymphatiques ou les ganglions lymphatiques qui sont manquants,  endommagés, enlevés ou altérés de toute autre façon.

image

LYMPHŒDÈME PRIMAIRE

Le système lymphatique peut être anormal à la naissance.
Quand un système lymphatique n’est plus capable de faire face aux demandes auxquelles il est soumis, un lymphœdème primaire peut se développer. Il est appelé « primaire » car la cause de la déficience se trouve dans la structure du système lymphatique lui-même. Le lymphœdème primaire peut être classé selon l’âge d’apparition.

CHIRURGIE POUR TRAITER UN CANCER/RADIOTHÉRAPIE :
la suppression des ganglions lymphatiques souvent associés au  cancer peut perturber le flux lymphatique. Le traitement par  radiothérapie peut également nuire au flux lymphatique.

TUMEURS MALIGNES :
les tumeurs exercent une pression sur les vaisseaux  lymphatiques, diminuant l’écoulement du liquide.

image

Le lymphœdème situé hors extrémité

LYMPHŒDÈME DE LA POITRINE ET DE LA PAROIE THORACIQUE

Une des formes les plus courantes de lymphœdème se développe dans le bras suite à une chirurgie du cancer du sein. Parce que votre système lymphatique fait partie du système immunitaire de votre corps, le cancer se propage aux ganglions avant tout. Il est fréquent que les chirurgiens du sein incluent une biopsie des ganglions sentinelles ou un évidement ganglionnaire axillaire lors d’une mastectomie ou d’une tumorectomie. L’enflure peut également être observée avec des traitements de radiothérapie qui sont souvent mis en place après une intervention chirurgicale. L’œdème du sein et de la paroi thoracique peut également se produire suite à ces chirurgies et traitements.

Votre sein n’a pas la même pompe musculaire que les membres, ce qui rend le drainage plus difficile. Les symptômes courants comprennent une enflure de la poitrine affectée, de la zone de la paroi thoracique située sous votre aisselle, et de votre dos. Vous pouvez aussi ressentir de la chaleur, de la douleur, une raideur et de la lourdeur. Il existe des vêtements de compression spécialement conçus pour le sein et le tronc ainsi que de petits carrés en mousse qui peuvent être utilisés pour désagréger la fibrose et aider à drainer la région.

TÊTE ET COU

Lorsque la chirurgie et/ou la radiothérapie sont effectuées sur certaines zones de la tête et du cou, un lymphœdème peut apparaître. Si la zone traitée draine le liquide lymphatique de la tête et du cou, les vaisseaux peuvent être affectés et une enflure peut se produire. Parce que la seule voie de drainage de la tête est à travers le cou, l’enflure est fréquemment un effet secondaire des traitements contre le cancer de la tête et du cou.

Les patients souffrant de lymphœdème de la tête ou du cou peuvent se sentir isolés et éviter les situations sociales. Nos visages sont très visibles et une enflure à cet endroit pourrait embarrasser la personne. Si vous souffrez d’un lymphœdème de la tête et du cou et que vous vous sentez ainsi, parlez-en à votre thérapeute et à votre médecin et assurez-vous qu’ils comprennent ce que vous ressentez. Envisagez de suivre une thérapie et tentez de vivre pleinement votre vie. Sachez que d’autres personnes vivent une situation similaire à la vôtre.

Certains patients souffrant de lymphœdème déclarent qu’ils ne savent pas qu’il y a de l’enflure et qu’ils le réalisent seulement lorsqu’ils se regardent dans un miroir.

L’enflure se situe souvent :

› sous le menton

› au niveau du cou (la circonférence du cou peut augmenter considérablement)

› le long de la mâchoire

› sur les lèvres

› devant ou derrière l’oreille

› sur la ou les joues

› sur les orbites des yeux

› sur le front

Dans la plupart des cas, vous gérez quotidiennement ce lymphœdème. Il est fortement recommandé qu’un thérapeute certifié en lymphœdème vous enseigne les bonnes techniques de gestion et l’utilisation de vêtements compressifs. L’enflure peut généralement être maîtrisée dans les 4 à 6 mois1.

Comme pour tout lymphœdème, plus tôt la maladie est traitée, meilleur est le pronostic. Les patients remarquent une plus grande enflure le matin et voient une amélioration tout au long de la journée, probablement en raison de l’influence de la gravité sur la zone de la tête. Parfois, les patients ont besoin d’un traitement continu pendant une longue période de temps, mais généralement, avec une bonne gestion, les résultats au niveau de l’enflure sont bons.

GÉNITAL

L’enflure des organes génitaux, chez les hommes et les femmes, est un effet secondaire possible de la chirurgie pelvienne, de la radiothérapie ou d’un système lymphatique défectueux. Le lymphœdème génital est également fréquemment observé lors d’un lymphœdème primaire lorsque le système lymphatique est endommagé dans le bas du corps. L’enflure se produit souvent dans la zone située au-dessus de l’os pubien, autant chez les mâles que les femelles.

Le lymphœdème génital est difficile à contrôler par les drainages lymphatiques manuels uniquement. Les bandages et les vêtements de compression sont très utiles pour aider à gérer ces œdèmes. On croit que 10 à 20% de ceux qui subissent une chirurgie pelvienne développent un lymphœdème génital et que celui-ci survient le plus souvent dans les 5 premières années suivant la chirurgie. Mais il peut aussi se développer n’importe quand pour le reste de leur vie. Parce que les organes génitaux sont des parties intimes, il peut être difficile pour les patients de parler de l’enflure à cette partie du corps avec leur médecin. Pour la gestion du lymphœdème génital, il est essentiel de trouver un thérapeute certifié en lymphœdème qui agit avec délicatesse et qui comprend les complications de ces œdèmes.

Le lymphœdème scrotal peut être très impressionnant et peut facilement accumuler une grande quantité de liquide. Avec ce type d’enflure, la marche peut devenir un défi, en plus de provoquer l’isolement des amis et de la famille. L’habillement est aussi parfois un problème. Les vêtements de compression ou les bandages et le drainage lymphatique manuel sontnécessaires à la gestion, mais difficiles en raison de la forme sphérique du scrotum.

Bien que plus rare, le pénis peut également être enflé. Ce type de lymphœdème peut entraîner une impuissance et une incapacité à maintenir une érection. Le traitement peut améliorer les symptômes du lymphœdème du pénis, et une chirurgie réductrice spécialisée a également été signalée dans la littérature.

Le lymphœdème labial est particulièrement problématique pour les femmes lorsqu’elles sont assises, car cette zone est souvent douloureuse. Ce lymphœdème est mieux géré lorsque la patiente porte des vêtements de compression et qu’elle se fait un drainage lymphatique manuel. Parfois, l’œdème est si grave qu’une fuite de liquide de ce tissu délicat nécessitera l’utilisation de serviettes hygiéniques.

L’exercice est toujours important pour stimuler la pompe musculaire et ainsi favoriser le drainage lymphatique. Le lymphœdème génital réagit bien à la nage ou à la marche dans une piscine pour stimuler le drainage. La respiration profonde, le yoga et même le vélo sont possibles, mais un bon rembourrage sur le siège est nécessaire. Pour l’œdème labial, les exercices du plancher pelvien peuvent également aider au drainage.

Visitez JOBST® Canada pour une liste complète des solutions de bandage de JOBST®.
icon

Vous désirez recevoir des trucs  et conseils sur le lymphœdème?

Joignez-notre communauté JOBST® dès maintenant!

*Champs requis

J’accepte de recevoir des courriers électroniques de la part de BSN Medical Canada au sujet de la santé des jambes, de nouveaux produits, de concours et de promotions.

icon

Découvrez nos solutions de compression pour le lymphœdème!